Anticipons l’avenir de demain, d’ici 2030, les entreprises devront réduire de 55% leur émissions de CO2.

NOS VALEURS

Les valeurs qui nous animent au quotidien
Transparence, Collectif, Expertise

Transparence

Une répartition de la valeur transparente en faveur des agriculteurs. Nos projets sont suivis avec des outils dédiés afin d’assurer la traçabilité.

Collectif

Une organisation en réseau avec un fort impact territorial impliquant l’ensemble de l’écosystème agricole: instituts techniques agricoles, chambres d’agricultures, médias, coopératives et associations.

Expertise

Une équipe experte coconstruisant des projets bas carbone avec les acteurs des territoires et accompagnant les entreprises dans leur stratégie de décarbonation.

FONCTIONNEMENT

Une initiative pionnière en faveur de l’agriculture bas carbone.

Nous accompagnons près de 3 000 agriculteurs dans leur transition bas-carbone avec nos partenaires de terrain.

Nous accompagnons les entreprises engagées dans la transformation des pratiques agricoles.

Accélérez la transition bas carbone et régénératrice des exploitations françaises

Cohérence avec votre chaine de valeur en réduisant votre scope 3

Contributeur, réduction carbone - FCA - SBTI
Contributeur, réduction carbone - FCA - SBTI

Vous souhaitez mettre en place une réduction de l’empreinte carbone de votre approvisionnement compatible avec vos standards et référentiels internationaux ?

TÉMOIGNAGES

Les retours d’expériences de nos contributeurs.

Lucile Gerardin
Dans le cadre de notre engagement pour réduire l’impact carbone de nos approvisionnements, nous avons noué un partenariat avec FCAA et l’APAL (Association des producteurs d’animaux de l’est) afin d’accompagner financièrement les éleveurs de vaches limousines dans la décarbonation de leurs exploitations. Nous nous sommes engagés à soutenir les éleveurs à hauteur de 30 000 TeqCO2 d’ici 2025. Pour visionner le témoignage vidéo > ici
Lucile GERARDIN
Experte climat et bien-être animal chez LIDL France
Dans le cadre de notre engagement pour réduire l’impact carbone de nos approvisionnements, nous avons noué un partenariat avec FCAA et l’APAL (Association des producteurs d’animaux de l’est) afin d’accompagner financièrement les éleveurs de vaches limousines dans la décarbonation de leurs exploitations. Nous nous sommes engagés à soutenir les éleveurs à hauteur de 30 000 TeqCO2 d’ici 2025. Pour visionner le témoignage vidéo > ici
Lucile Gerardin
Lucile GERARDIN
Experte climat et bien-être animal chez LIDL France
Marie de Gail
Nous espérons que ce projet pilote permettra par ailleurs de compléter les références sur les profils carbone des élevages de Veaux sous la Mère, et de la filière veau en général.
Marie de Gail
Directrice filière cuir durable
Nous espérons que ce projet pilote permettra par ailleurs de compléter les références sur les profils carbone des élevages de Veaux sous la Mère, et de la filière veau en général.
Marie de Gail
Marie de Gail
Directrice filière cuir durable
Contributeur FCA, pour la réduction carbone - entreprise non agricole

Vous souhaitez contribuer à la neutralité globale en soutenant des projets agricoles ancrés dans les territoires ayant de forts impacts environnementaux et sociaux.

SUR-MESURE

Vous souhaitez développer des projets sur-mesure en lien avec vos enjeux de décarbonisation et RSE ?

PARTIES PRENANTES : Nos parties prenantes issues de l'écosystème agricole

PARTENAIRES : Logiciels agricoles, médias, ITAs, ...

My Easy Carbone

www.myeasycarbon.com
Outil de diagnostic en grandes cultures.

ARTB

www.artb-france.com
Association de Recherche Technique Betteravière.

ITB

www.itbfr.org
Institut Technique Agricole : Institut de la betterave.

Pleinchamp

www.pleinchamp.com
La communauté virtuelle du monde agricole.

Arvalis

www.arvalis.fr
Institut Technique Agricole : Institut du végatal en grandes cultures.

CAP'2ER

https://idele.fr/detail-article/cap2err
Outil de diagnostic de performances environnementales en élevage et grandes cultures.

Terres Inovia

www.terresinovia.fr
Institut Technique Agricole : Institut dans le secteur des protéagineux et oléagineux.

Idele

www.idele.fr
Institut Technique Agricole : Institut du végétal en grandes cultures.

PARTENAIRES

Foire aux questions

Toutes nos réponses à vos questions

Comment puis-je être sûr de l’authenticité des reconnaissances d’émissions générées ?

Les reconnaissances d’émissions générées du Label Bas-Carbone sont tous listés dans un registre unique tenu par le Ministère de la Transition écologique qui délivre le certificat de labellisation. Cela est une garantie de traçabilité pour vos projets.

Comment m’assurer de la bonne réalisation du projet, et donc des reconnaissances d’émissions générées ?

La bonne réalisation des projets dépend d’un dispositif d’audit robuste auprès des différents parties prenantes :

  • Un audit est effectué par des conseillers techniques que nous coordonnons pour vérifier que les plans d’action sont mis en œuvre conformément aux exigences du Label Bas Carbone. Chaque projet est audité en début, milieu et fin de parcours.
  • Un audit externe est effectué par Bureau Veritas (organisme tiers de contrôle et indépendant) sur un échantillon d’exploitations.

 

Par ailleurs, pour parer au risque de non-réalisation des projets et des reconnaissances d’émissions générées plusieurs leviers sont activés :

  • L’évaluation du tonnage équivalent carbone réduit/séquestré est modulé à la baisse conformément à la méthode Label Bas-Carbone.
  • La non-réalisation d’un projet par un exploitant est couverte par la mutualisation des reconnaissances d’émissions générées au niveau du projet collectif par les autres exploitants participants.
  • Si nécessaire, nous proposons des projets équivalents voire de rembourser la somme reconnaissances d’émissions générées non-certifiés.

Quelles sont les différentes natures de “Crédits carbone” ?

II est essentiel de bien comprendre les différentes notions de Crédit carbone car derrière le même vocable se cachent des réalités bien différentes :

1/ Les “quotas carbone” issus de la réglementation européenne, qui ne concernent que les entreprises des secteurs les plus polluants : cimenteries, aciéries, raffineries, industrie chimique …

Instauré en 2005 par l’Union européenne, le marché réglementé du carbone est un outil réglementaire basé sur des systèmes d’échange de quotas déterminés par l’autorité publique puis distribués aux entreprises. Chaque année, un quota gratuit d’émissions de CO2 est alloué à chaque installation (1 quota = 1 tonne de CO2). Les entreprises concernées peuvent acheter ou vendre ces quotas sur le marché secondaire en fonction de leurs besoins.
Ce dispositif européen des “quotas gratuits” (ou encore des “droits à polluer”) est en cours de réforme. Il est largement remis en question pour son manque d’efficacité et la dimension spéculative du marché secondaire.

2/ Les Crédits carbone issus des standards internationaux de la Finance Carbone.

Les standards les plus connus se nomment Verra et Gold Standard mais ces certifications privées sont en réalité très nombreuses. Ces crédits carbone s’échangent sur un marché mondial non réglementé.
Les projets portent en général sur des actions de reforestation, de préservation de la mangrove, d’optimisation de l’utilisation de l’eau et du bois, de déploiement d’énergies renouvelables. Leur matérialité et traçabilité est parfois difficile à apprécier.

3/ Les « Crédits carbone » volontaires fondés sur un dispositif public.

En France, il s’agit là du Label Bas-Carbone qui répondent au cahier des charges fixés par les Pouvoirs Publics et sont administrés par le Ministère en charge de l’Environnement.
Ces réductions d’émissions générées ont la particularité de constituer non pas un actif tangible mais une “prestation de service environnemental”. Ils sont donc non cessibles et la fixation de leur prix s’établit de gré à gré.

Pourquoi devrais-je acquérir des « Crédits carbone » si ce n’est pas obligatoire ?

Intégrer une démarche de contribution carbone n’est pas une obligation. Toutefois, cela matérialise votre engagement dans la lutte contre le changement climatique et, selon votre activité, dans la réduction de votre scope 3. Cela peut également vous permettre de vous différencier :

  • En termes de notoriété : une meilleure visibilité auprès de vos clients et prospects qui sont attentifs aux engagements climats de leur fournisseur, une plus forte attractivité pour recruter, un motif de fierté pour les collaborateurs, un impact positif sur votre territoire. Également les organisations s’engageant dans des projets de contribution volontaires réduisent plus rapidement leur empreinte carbone que leurs pairs.
  • En termes concurrentiel : lors d’un appel d’offre pour un marché, la performance extra-financière des entreprises soumissionnaires pèse de plus en plus dans le choix du donneur d’ordre. La priorité doit être donnée aux efforts de réduction de votre propre empreinte mais témoigner de votre engagement par la contribution carbone est forcément un avantage supplémentaire …
  • En termes d’accès aux financements : les prêteurs et investisseurs ont eux-mêmes des engagements à tenir pour accélérer les transitions, et seront plus à même d’accompagner un entrepreneur qui va au-delà de ses strictes obligations.

Vous ne nous trouvez pas la réponse à votre question ?